|

+25% d'emprunts en bibliothèque

29.01.2020 11:34 Il y a : 272 days

Les usagers empruntent beaucoup (11,6 millions de prêts, +25% selon les derniers chiffres de 2017), même s’ils sont moins nombreux 832.656 (usagers individuels et collectifs). Pourquoi, comment ? Un usager peut-il en cacher un autre ? Les chiffres du réseau public de la lecture en Fédération Wallonie-Bruxelles ont été expliqués ce 16 janvier à la Bibliothèque Sésame de Schaerbeek.

Diane-Sophie Couteau, Directrice du Service de la lecture publique donne plusieurs explications : "Sur base des statistiques que les bibliothèques nous rendent, la personne qui vient le plus en bibliothèque est une femme entre 28 et 40 ans. Mais sinon, en règle générale, les bibliothèques sont ouvertes de 0 à 105 ans, parce qu’il faut bien mettre une limite quelque part, mais il y a vraiment peu de différence. On a quand même des catégories d’usagers : il y a l’usager individuel qui vient emprunter tout seul ou en famille, et il y a aussi des collectivités — les écoles ou des groupes de personnes qui ont l’habitude de faire des activités ensemble. Ça fait donc quand même un nombre assez impressionnant puisqu’on en est à 832 656 usagers, toutes sortes confondues. Mais ce n’est pas parce qu’on ne dispose pas d’une carte de bibliothèque qu’on ne vient pas en bibliothèque. On vient aussi pour écouter des animations, pour apprendre l’informatique, pour échanger des graines puisqu’il y a aussi des grainothèques en bibliothèque, etc. Les activités sont vraiment très vastes et elles vont même jusqu’à organiser des jeux et des activités de type développement des capacités de lecture".

Opérateur culturel

Aujourd’hui, les bibliothèques publiques incarnent un rôle d’opérateur culturel, ce « tournant » de mission réalisé depuis plusieurs années visant à sortir les bibliothèques du simple rôle de prêt. La bibliothèque est aujourd’hui un lieu de vie, d’animation, d’échange, un lieu accessible, ouvert à tous visant à susciter le plaisir de lire, quel que soit le format. Tous les usagers ne sont donc plus forcément emprunteurs. On se rend dans une bibliothèque pour étudier ou lire au calme, surfer, suivre une formation… Les clefs du nouveau souffle :


•    l’accessibilité, l’inclusion sociale
•    le développement des pratiques de lecture
•    les partenariats
•    les animations
•    la dématérialisation via le prêt numérique
•    l’itinérance

Un rôle économique

Enfin, fait non négligeable : les bibliothèques jouent un rôle de levier économique dans la chaîne du livre via le personnel employé (1288 ETP), l’acquisition des collections, les investissements et les formations données. Elles sont aussi partenaires des librairies labellisées via un marché public groupé pour l'achat des livres.

 

 


 

Haut de page